Files

Abstract

Le système scolaire suisse est fondé sur l’évaluation des connaissances et compétences des élèves. Depuis le début de la vie académique, les élèves sont soumis·es à des situations d’évaluation (soit des tests) qui peuvent provoquer un état de nervosité. Dans certains cas, le stress associé à la passation d’un test peut déclencher des réponses anxiogènes et entraîner des conséquences négatives sur la personne ainsi que pour sa performance scolaire. Ces faits montrent l’importance de ce phénomène chez les élèves du secondaire et la nécessité d’effectuer des recherches dans ce domaine. Parmi les facteurs qui sont associés (positivement ou négativement) à l’anxiété des tests chez les adolescent·e·s, le concept de soi et l’estime de soi sont les plus étudiés. Le présent travail de mémoire de Master a traité des relations entre concept de soi, estime de soi et anxiété des tests chez les élèves de secondaire I (cycle 3 de l’école obligatoire suisse). Nous avons trouvé que plus les élèves ont une bonne perception de leurs compétences scolaires et une bonne valeur globale de soi, moins ils/elles rapporteraient de symptômes d’anxiété des tests (principalement des dimensions Inquiétude, Symptômes corporels et Tension). Concernant le Contrôle perçu, ce dernier est très fortement et positivement corrélé avec les compétences scolaires et la valeur globale de soi, cela signifiant que des capacités de régulation adaptées sont associées à une bonne perception des compétences scolaires et à une bonne estime de soi. Nos résultats ont également montré des différences de genre : les filles rapportaient des niveaux de Compétences scolaires perçues, de Valeur globale de soi et de Contrôle perçu plus faibles, et des niveaux d’anxiété des tests (dimensions Inquiétude, Symptômes corporels et Tension) plus élevés. Nous avons aussi comparé les différents degrés, les résultats montrant des différences uniquement pour certaines dimensions de l’anxiété des tests pour les élèves de 11ème année : ils/elles rapportaient moins de Symptômes corporels et de Tension que ceux/celles de 9ème et 10ème années. Finalement, la comparaison entre les voies montre que les élèves de voie générale rapportent des différences uniquement dans deux des dimensions de l’anxiété des tests (i.e., Pensées hors test et Symptômes corporels). Nos résultats peuvent être très utiles pour développer des pistes d’action de la part des enseignant·e·s. Ils/elles pourraient mettre en place des stratégies afin d’améliorer le Concept de soi et la Valeur globale de soi de leurs élèves, prévenant et/ou allégeant ainsi leur anxiété des tests.

Details

Actions

PDF