Files

Abstract

L’éducation au développement durable ou l’éducation à la durabilité sont des termes constamment plus présents chez les enseignants. L’éducation à la durabilité figure dans le PER (Plan d’études Romand) comme une des visées prioritaires de la formation générale des élèves. Alors pourquoi est-il si peu fréquent d’observer les enseignants du cycle 1 faire de l’ED ? L’outdoor education, l’enseignement de thèmes liés à l’environnement et l’école à la forêt sont des courants de plus en plus fréquents dans l’enseignement. Cependant, il ne s’agit pas d’éducation à la durabilité. Pour qualifier une activité d’ED, il faut amener les élèves à penser et questionner le monde qui les entoure. Il n’est pas aisé d’aborder des sujets complexes comme la pauvreté, le changement climatique ou encore la surconsommation avec des enfants de 4 à 8 ans. Quels apprentissages faut-il viser ? Comment amener un sujet à nos élèves autour duquel ils n’ont aucune ou presque aucune connaissance ? Quelles pratiques pédagogiques mettre en place pour faire réfléchir les élèves sans rester dans une pensée binaire ? Quels sont les obstacles auquel sont confrontés les enseignants lorsqu’ils font de l’ED et comment les surpasser ? Nous avons décidé de travailler sur le thème de la pauvreté car c’est un sujet peu abordé à l’école. Ce mémoire présente donc le processus par lequel nous sommes passées pour construire une séquence d’ED sur le thème de la pauvreté pour le cycle 1, les obstacles face auxquelles nous avons été confrontées et une analyse de cette séquence. Le mémoire propose également un guide donnant des outils pour travailler un sujet complexe comme la pauvreté au cycle 1 dans une optique de durabilité.

Details

Actions

PDF