Files

Abstract

Ce travail constitue une réflexion sur l’introduction de petites structures coopératives de travail au sein de deux classes vaudoises de 7H et 8H et leurs potentiels liens avec le climat de classe. Les chercheuses ont également tenté de mettre en perspective ces structures particulières visant à organiser le travail des élèves de manière coopérative avec les difficultés habituellement rencontrées par les enseignants·e·s face à ce type de modalité de travail. Alliant recherche semi-expérimentale et qualitative, ce travail combine une méthode de récolte de données mixtes, permettant une analyse plus nuancée de celles-ci.

Details

Actions

PDF