Files

Abstract

En gestion de classe, la mise en place d’un système disciplinaire, et notamment le choix des interventions qui permettent de réguler les comportements, est un point clé, car il influence également l’exercice de l’autorité de l’enseignante. Dans ce travail de Bachelor, nous travaillons autour des concepts d’autorité, de sanction éducative, de punition et plus généralement autour de la mise en place du système disciplinaire au travers d’une étude de cas. Ces concepts sont décrits principalement par Prairat (1999; 2002; 2009; 2013). En premier lieu, nous avons observé la mise en place du système disciplinaire dans deux classes. Il s’agissait d’une classe de 1-2P et leur enseignante, Hillary, et une classe de 7P et leur enseignante, Lara. Par la suite, nous avons mené des entretiens semi-directifs auprès des élèves des deux cycles ainsi qu’auprès des deux enseignantes. Les résultats obtenus nous ont permis de répondre à notre question de recherche : quelles sont les conceptions des élèves et des enseignantes concernant les sanctions et les punitions ? Pour aborder l’analyse, trois focales ont été privilégiées. D’abord, nous nous sommes intéressées aux définitions des élèves et de leurs enseignantes à propos des sanctions et des punitions. Nous avons pu identifier une cohérence entre ce que disent les acteurs et les auteurs. Ensuite, nous avons analysé l’influence des interventions sur les comportements du point de vue des élèves principalement. Sur ce point, les conceptions sont variées, mais nous identifions une forte influence de l’environnement familial quand les élèves parlent de la honte ou de la peur face à la réaction des parents. Enfin, nous nous sommes intéressées à l’exercice de l’autorité des deux enseignantes. Pour cela nous avons utilisé un outil d’analyse proposé par Joinel Alvarez (2022). Au travers de cinq dimensions, nous avons conclu que Hillary et Lara ont une autorité qui permet de maintenir un climat de travail favorable aux apprentissages

Details

Actions

PDF