Files

Abstract

Arrivant au terme de notre formation professionnelle, nous avons constaté, suite à nos observations personnelles en stage, les difficultés rencontrées par les élèves de 3-4 H face à la lecture. En effet, cette compétence fondamentale est le pilier de tout autre apprentissage. En tant que futures enseignantes, nous nous questionnons donc sur le travail de sensibilisation à la lecture effectué durant les deux premières années de scolarité. Suite à nos recherches théoriques effectuées sur le processus d’apprentissage de la lecture et plus particulièrement les composantes de Giasson et Vandecasteele (2012), nous avons pris conscience de la complexité de son acquisition. De ce fait, nous avons choisi d'aborder cette thématique dans notre mémoire professionnel qui cherche à répondre à la question suivante : « Comment les enseignantes vaudois.es de 1-2H utilisent les ressources à leur disposition pour permettre à leurs élèves d’entrer dans la lecture durant leurs deux premières années de scolarité ? ». Pour ce faire, nous avons listé les ressources utilisées par les enseignantes vaudoises dans les classes de 1-2H et identifié leurs bénéfices sur les apprentissages des élèves. Afin de répondre pertinemment à ces objectifs, nous avons mené quatre entrevues avec des enseignantes lausannoises exerçant dans des classes enfantines. Les résultats ont permis de démontrer que les institutrices utilisent non pas une mais plusieurs ressources pédagogiques afin de proposer un enseignement diversifié. Chacune planifie son enseignement en sélectionnant les méthodes et le matériel qui lui convient. Les bénéfices des moyens d’enseignement dépendent de la modalité de travail proposée ainsi que des exercices. En sommes, les enseignantes favorisent les apprentissages par le mouvement et la manipulation afin de rendre l’élève actif dans l’acquisition des composantes de la lecture.

Details

Actions

PDF