Files

Abstract

Ce travail se propose de réfléchir à la mise en place d’un dispositif offrant d’une part aux enseignants un éventail de sources permettant de concevoir une séquence d’enseignement- apprentissage basée sur des récits oraux et, d’autre part, offrant aux élèves de deuxième cycle primaire la possibilité d’enquêter sur l’histoire des femmes pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dispositif proposé se base essentiellement sur des témoignages dans une optique d’histoire orale. Ces récits ont été récoltés grâce à un travail de recherche documentaire dans plusieurs bases de données. L’utilisation de témoignages de femmes sur les années quarante permet de reconstruire l'agentivité de celles-ci - leur rôle d'actrices historiques - alors qu’elles ont été invisibilisées et privées jusqu’il y a peu d’histoire. De plus, le travail sur des témoignages tend à favoriser l’implication affective et empathique des élèves. Un travail de recherche sur cette question en marge des propositions des Moyens d’Enseignement romands permettra non seulement de combler un vide de plus en plus problématique, mais aussi d’éveiller les élèves à la construction historique du statut de la femme, en vertu d’un contexte et d’une époque donnée. Cela offre alors la possibilité aux élèves de tisser des liens entre passé et présent et d’éclairer les questions vives contemporaines, notamment celles sur l’égalité. Ce détour est perçu par les autrices de ce mémoire comme nécessaire à la construction de la pensée critique qui permettra à nos élèves de devenir des citoyen·e·s éveillé·e·s aux questionnements sociétaux et conscient qu’iels sont aussi des acteurs et des actrices du changement.

Details

Actions

Preview