Files

Abstract

L’enseignement de la lecture aux élèves en situation de déficience intellectuelle et avec des besoins de communication complexes représente un défi pour les enseignants spécialisés et n’est que peu étudié. Cette étude de cas uniques, effectuée avec trois élèves pendant environ trois mois sur la base d’une version adaptée de la méthode ELODI, a pu mettre en évidence l’importance d’un enseignement adapté à cette population. Il est ainsi nécessaire de réaliser un enseignement systématique et explicite d’un degré d’intensité suffisante, de répéter certaines leçons, de prendre en compte le délai constant, d’apporter des feedbacks systématiques, d’utiliser des renforcements positifs, d’offrir des étayages (modélisation notamment), d’évaluer régulièrement les élèves de manière formative, d’introduire la leçon d’apprentissage par une explication et de la terminer par une récapitulation, et utiliser la technique de décodage en trois étapes. En adaptant l’enseignement de la lecture avec des modalités de réponse par pointage ou en disant les sons « dans la tête », les élèves avec DI et BCC s’améliorent dans leurs compétences phonologiques, dans l’apprentissage de correspondance graphèmes-phonèmes, dans leurs compétences en décodage de syllabes. De plus, ils peuvent être en émergence de plusieurs éléments, comme l’encodage ou le décodage de mots. Les bénéfices de l’apprentissage de la lecture sont nombreux, que ce soit au niveau des futurs apprentissages, de leur estime de soi ou encore au niveau de leur future qualité de vie sociale et professionnelle.

Details

Actions

PDF