Files

Abstract

L’objet de la recherche présentée dans ce mémoire de fin d’études porte sur la relation entre pédagogie, créativité et émotions d’accomplissement, relation évaluée dans le cadre d’un dispositif expérimental déployé au cours de deux séquences de français dans une classe hétérogène et pluriculturelle de 21 élèves de 4H au sein d’un établissement du Canton du Valais. Précisément, l’évaluation visait à répondre à la question de recherche suivante : comment est-ce que le dispositif créatif en français influence les émotions d’accomplissement des élèves de 4H ? Les deux séquences du dispositif expérimental, prenant toutes deux pour support la lecture d’une histoire (Lulu Vroumette), ont consisté, pour la première, en un cours à la pédagogie « traditionnelle » ou « standard » et, pour la seconde, en un cours à la pédagogie « créative » : au moyen d’un questionnaire sur les émotions d’accomplissement inspiré de Pekrun, les élèves ont été invités, à l’issue des deux séquences, à exprimer les émotions qu’ils avaient ressenties durant ces dernières. Les résultats ont été traités quantitativement et ont permis de mettre en lumière des tendances significatives : il a en effet été constaté qu’un dispositif de type créatif, aussi modeste soit-il comme celui déployé ici, est favorable au développement d’émotions d’accomplissement positives en lien avec l’apprentissage du français dans cette classe de 4H valaisanne, du fait de la prévalence plus importante des émotions d’accomplissement positives en condition créative qu’en condition standard ainsi que, simultanément, une prévalence moins importante des émotions d’accomplissement négatives en condition créative qu’en condition standard. Le dispositif créatif a également sollicité une implication plus interactive de la personne enseignante, celle-ci générant par conséquent davantage de stimulations dans le groupe classe par rapport à la condition standard.

Details

Actions

PDF