Files

Abstract

Dans le cadre de ce mémoire professionnel, nous souhaitons estimer si la pratique de la philosophie avec les enfants permet de faire évoluer leurs représentations relatives aux émotions de colère et de peur. En effet, nous voyons dans la philosophie pour enfants un moyen concret et cohérent de donner du sens à la vie en mettant à la disposition des enfants un espace au sein duquel il leur est possible de poser des questions et de tenter d’y apporter des réponses grâce à la discussion entre pairs et, par extension, la co-construction du savoir. Notre recherche ambitionne de répondre aux questions de recherche suivantes : Quelles sont les représentations initiales d’enfants de six et sept ans des émotions de colère et de peur ? Ces représentations tendent-elles à évoluer grâce à l’utilisation de la philosophie pour enfants (PPE) ? Cette recherche a été menée dans une classe de 3H du canton de Vaud. Des prétests ont été effectués auprès de 21 élèves n’ayant encore jamais travaillé la thématique des émotions en classe. Par la suite, des discussions à visée philosophique ont été conduites. Les résultats qui ont émergé de l’analyse attestent d’une meilleure compréhension des émotions de colère et de peur chez les enfants. Par ailleurs, une analyse détaillée par la réalisation de posttests n’a malheureusement pas pu être effectuée en raison de la crise sanitaire COVID-19. Nous avons néanmoins pu relever une nette amélioration quant à la compréhension et la verbalisation des émotions et une réelle plus-value de ces ateliers de philosophie.

Details

Actions

Preview