Files

Abstract

Notre mémoire permet de répondre à la question suivante: “Dans une classe d’élèves de 2P et en référence à ESPER, les valeurs des variables didactiques (“positionnement des objets” et “nombre de trajets”) favorisent-elles certaines procédures dans la tâche “Immeuble 1” (AMPCI)?”. Dans la tâche “Immeuble 1”, le but de l’élève est de prendre le nombre exact de stores (dans un tas de stores se trouvant plus loin) afin de fermer toutes les fenêtres d’un immeuble. Cet immeuble a déjà un certain nombre de fenêtres fermées. L’emplacement de ces fenêtres fermées appartient au choix de l’enseignant. Afin de répondre à notre question, nous nous sommes référées à la théorie de ESPER et à notre expérience vécue en stage. Puis, nous avons mené une recherche qualitative dans deux classes d’élèves de 2P. Nous avons constaté, suite à notre observation et discussion, que la variable “nombre de trajets” permet de cibler certaines procédures. Dans le cas de la valeur “un seul trajet” (les élèves ne peuvent faire qu’un seul trajet pour aller chercher les stores), ils recourent aux procédures de quantification. Cependant, lorsque les élèves ont le choix du nombre de trajets, aucune procédure ne se démarque des autres. La variable “disposition des fenêtres ouvertes” ne permet pas forcément de cibler une seule procédure. Seule la valeur “mélangé” (fenêtres ouvertes mélangées) permet de favoriser la procédure du dénombrement.

Details

Actions

Preview