Files

Abstract

Ce travail de mémoire s’intéresse à l’enseignement de l’expression écrite, et plus spécifiquement à la pratique des ateliers d’écriture via des mini-leçons dans une classe de premier cycle du canton de Vaud. Cette recherche, de type exploratoire et qualitative, cherche à comprendre si le sentiment d’efficacité personnelle des élèves augmente en pratiquant un enseignement explicite des stratégies d’écriture au sein d’ateliers, sur le modèle de ceux développés par Lucy Calkins (2010). Deux entretiens (pré et post-test) avec des élèves de 4P permettent de mesurer leur sentiment d’efficacité personnelle et son évolution suite à un enseignement de 3 mois des ateliers d’écriture. Un troisième entretien vient conclure cette recherche, permettant aux élèves de donner leurs représentations des résultats. D’après Bandura (2007), les élèves guident leurs expériences en se fiant à la croyance de leur efficacité personnelle. L’efficacité personnelle perçue n’est pas le nombre de capacités que l’on possède, mais ce que l’on pense pouvoir en faire en situation. Quel sentiment d’efficacité personnelle ont des élèves de 4P à propos des leurs compétences d’auteur·trice ? Et quel impact a le suivi d’ateliers d’écriture sur leur sentiment d’efficacité personnelle ?

Details

Actions

Preview