Files

Abstract

Le droit public et le droit privé sont-ils représentés dans les plans d’études du secondaire postobligatoire vaudois proportionnellement à leur importance au regard des finalités de l’enseignement du droit et des objectifs de cette discipline ? Le présent mémoire analyse les plans d’études des quatre filières de la formation post-obligatoire du canton de Vaud pour déterminer quels sont les contenus de droit public qu’ils contiennent, sur le plan quantitatif et qualitatif. Puis il s’attelle à déterminer les finalités de la discipline du droit et les objectifs de ces différentes filières de formation. Enfin, il propose des hypothèses et des critiques sur la place du droit dans ces plans d’études avant de conclure par des propositions d’adaptations. Le droit public constitue une part importante du droit auquel les élèves, comme les adultes, sont confrontés dans la vie courante. Le droit constitutionnel permet de comprendre dans quelle société nous nous situons et quelles sont les valeurs et principes de celle-ci. Le droit administratif est un vaste domaine qui couvre une quantité conséquente de notre vie quotidienne : nous y sommes très souvent confrontés. Le droit pénal enfin permet de savoir ce que la société autorise ou non, et dans quelles limites. Ces domaines du droit sont importants pour acquérir une bonne introduction au droit, mais également pour les autres domaines des sciences humaines et pour l’éducation à la citoyenneté des élèves du post-obligatoire. Ils permettent de surcroît d’utiliser très bien des méthodes d’enseignement du droit diversifiées et modernisées. Si le droit est généralement intégré dans des branches telles que l’économie et droit ou la culture générale, il n’en reste pas moins une discipline à part entière qui doit respecter sa matrice disciplinaire et être construite de manière à atteindre les objectifs fixés pour elle.

Details

Actions

PDF