Files

Abstract

L’objet de cette étude est d’essentialiser les compétences d’un enseignant d’éducation physique et sportive (EPS) au secondaire 1 dans le canton de Vaud. L’hypothèse de départ est que celles-ci doivent tendre vers des notions humaines, orientées vers les savoir-être. L’objectif est suivi dans la perspective d’une objectivisation des différents points de vue proposés par le curriculum de formation et du cadre légal et scientifique. Enfin, l’auteur aborde le questionnement en cherchant à offrir un regard particulièrement attentif aux propos des maître d’EPS. La recherche est articulée autour de deux axes, à savoir l’exploration du parcours de formation et du cadre légal dans un premier temps, afin de nourrir, dans un second temps, quatre entretiens suivis d’un focus group avec des enseignants expérimentés et impliqués. Les résultas mettent en évidence, dans la globalité, la prévalence des savoir-être. L’adaptabilité aux changements et aux contextes notamment, ainsi que la capacité de communication, comprenant aussi bien l’écoute que les stratégies oratoires, sont clairement mises en valeur. Surtout, c’est bien le savoir qui semble tirer son épingle du jeu: s’ils ne devaient citer qu’une compétence, trois sujets sur quatre choisiraient la connaissance du sport sans hésitations. Un savoir sportif constitué autour de la littérature, mais aussi de la passion et de l’expérience. Dénué de modèles scientifiques, bien que structuré comme un approche mêlant méta-analyse et qualitatif, ce mémoire est aussi une histoire. L’histoire d’un ancien ouvrier qualifié issu du milieu industriel, pétrit de doutes au moment d’aborder une nouvelle carrière dans un métier dit impossible. Impossible, ou peut-être impossible à définir…

Details

Actions

Preview