Files

Abstract

L’intérêt de développer les processus métacognitifs chez des élèves à besoins éducatifs particuliers a été confirmé dans plusieurs études. Cependant, le domaine de la déficience intellectuelle modérée à sévère est peu exploré. L’objectif de ce mémoire est donc d’étudier plus particulièrement comment la métacognition pourrait être au service d’élèves avec une déficience intellectuelle modérée à sévère. Cette recherche présente une étude de cas d’un adolescent âgé de 17 ans en situation d’autisme, avec une déficience intellectuelle modérée à sévère et un accès restreint au langage verbal. Le but de cette étude est de soutenir l’autonomie de pensée de cet élève afin d’augmenter son autonomie et son efficacité dans la réalisation de tâches. L’enjeu de la recherche est notamment de développer un outil médiateur sur lequel l’élève peut s’appuyer pour réaliser une tâche de dénombrement. Quatorze séquences d’enseignement individuelles basées sur l’enseignement explicite sont proposées à l’élève pour développer ses stratégies cognitives et ses habiletés métacognitives. Ces séquences comprennent différentes tâches de dénombrement. Les données recueillies traduisent l’évolution de l’élève dans ses performances scolaires en numération, le développement de ses métaconnaissances et de ses habiletés métacognitives. Les pratiques et étayages de l’enseignant1 constituent également une grande partie de la récolte des données.

Details

Actions

Preview