Files

Abstract

Les pratiques d’enseignement jouent un rôle non négligeable dans le processus du décrochage scolaire, et sont, contrairement à de nombreux autres facteurs (familiaux ou personnels), des éléments sur lesquels les enseignants peuvent agir. En effet, leurs gestes et attitudes professionnelles ont une influence sur le risque de décrochage de leurs élèves. Dès lors, comment mieux comprendre leur travail et leurs préoccupations avec les élèves à risque de décrochage pour leur permettre d’être les plus efficaces possible dans leurs actions auprès de cette population à risque ? À travers une recherche qualitative, basée sur des entretiens avec des enseignants ordinaires de français du canton de Vaud (de 7 à 11H), nous relevons leurs représentations et leurs affects liés aux situations vécues avec ces élèves à risque et aux perceptions de leur travail d’enseignants auprès de ceux-ci. Il ressort de cette étude que les attitudes et les pratiques peuvent différer considérablement d’un enseignant de français à l’autre par rapport à ces élèves. De manière générale, les enseignants sont sensibles à la qualité de la relation entre enseignant-élèves et démontrent une attitude positive aux pratiques différenciatrices. Ceci va dans le sens des pratiques efficaces pour protéger du décrochage. En ce qui concerne la discipline français, il apparaît que la lecture soit particulièrement porteuse de motivation et d’engagement tant du côté des enseignants que des élèves. Bien que des éléments positifs du travail avec cette population d’élèves soient relevés, il semble que les frustrations et les difficultés rencontrées peuvent influer négativement sur le sentiment d’autoefficacité de l’enseignant, sur sa motivation et sur son plaisir. Ainsi, nous proposons un modèle motivationnel permettant de mieux comprendre l’influence réciproque enseignant-élèves qui agit sur l’accrochage des élèves à l’école. Pour finir, des pistes comme les alliances éducatives et la formation des enseignants nous permettent d’envisager une influence positive globale afin de minimiser le décrochage scolaire.

Details

Actions

Preview