Files

Abstract

Contexte : Du fait de son histoire et du rôle des rapports de genre, les représentations sociales associent la profession infirmière aux femmes. La littérature aborde peu les difficultés que les infirmiers rencontrent lors de la dispensation de soins intimes par suite de cette perception. Objectifs : Le premier objectif de cette revue de littérature est de comprendre comment le genre influence la pratique infirmière lors de la réalisation d’un soin intime par des hommes. Le second est d’apporter des stratégies aux infirmiers afin d’améliorer la qualité de la prise en charge de ces soins. Méthode : Six articles scientifiques trouvés sur les bases de données CINAHL et PubMed ont été sélectionnés puis analysés. Les principaux critères d’inclusions, outre le fait de d’aborder le toucher (notamment intime), étaient la date de publication (2006-2019) et la population : être un homme infirmier (employé ou retraité), un étudiant infirmier, une patiente. Résultats : Les résultats ont été interprétés en mobilisant la théorie des Relations Interpersonnelles de Peplau. Ils montrent une influence du genre lorsqu’un soin intime est prodigué. Les infirmiers se sentent vulnérables lorsqu’ils effectuent ces soins. Une bonne communication, l’implication de la patiente dans le soin et la limitation de l’exposition corporelle sont des points clefs pour améliorer la qualité d’un soins intimes. Discussion : L’apprentissage du toucher est un élément clé dans la prise en charge des patientes lors d’un soin intime. Cependant les infirmiers disent ne pas avoir reçu une formation suffisante afin de dispenser ces soins.

Details

Actions

Preview