Files

Abstract

Introduction Lors de la mise en place de la ventilation spontanée en pression positive continue (VS-PPC), le choix de l’interface est un enjeu important, car il influence la réussite du traitement. Cependant en pédiatrie, aucune recommandation permettant de guider le choix du praticien n’a été publiée à ce jour. L’objectif de cette revue de la littérature est de comparer la tolérance du Helmet chez des nourrissons en détresse respiratoire aiguë, par rapport aux autres interfaces utilisées. Méthodologie Les recherches ont été effectuées dans quatre bases de données. Les études devaient évaluer et comparer la tolérance à diverses interfaces chez des nourrissons, par définition âgés entre 1 et 24 mois, atteints de troubles respiratoires aigus. Les articles n’utilisant pas le Helmet ont été exclus. Résultats Sur les quarante-et-une études trouvées, nous en avons retenu quatre, dont trois études randomisées contrôlées et une étude pilote. Selon nos articles, l’utilisation du Helmet améliore la tolérance des nourrissons à la VS-PPC, par rapport aux autres interfaces comparées. En effet, il limite le risque d’inconfort, de douleurs et de lésions cutanées. Par conséquent, le besoin de sédation est diminué. Discussion Le Helmet semblerait améliorer la tolérance du nourrisson en limitant les points d’appui sur son visage et en lui permettant une meilleure interaction avec le monde extérieur. Cependant, d’autres études sont nécessaires pour valider cette hypothèse. En effet, aucun article ne compare le Helmet au masque nasal, interface pourtant fréquemment choisie en première intention chez cette population.

Details

Actions

Preview