Files

Abstract

La méthode CLIL est une démarche favorisant l’interdisciplinarité. En effet, elle permet de travailler une discipline scientifique et une discipline littéraire simultanément. Il s’agit alors d’étudier un contenu tel que les mathématiques ou les sciences, dans une langue étrangère. Malgré ses multiples avantages, cette méthode est encore relativement peu utilisée dans les classes. Dans notre recherche, nous réalisons une séquence permettant de travailler les problèmes mathématiques en anglais L3. Le Storytelling peut se traduire par l’art de raconter des histoires. Il a été prouvé que de transmettre des faits sous forme de narration permettait d’enjoliver les situations, de les rendre plus attrayantes. C’est pour cette raison que nous incluons également cette méthode dans notre séquence. En utilisant le Storytelling, nous souhaitons rendre l’apprentissage des mathématiques et de l’anglais plus ludique et plus motivant pour les élèves. Cependant, nous optons pour un Storytelling sous forme de bande dessinée, afin de permettre une meilleure compréhension en anglais grâce aux images. Ainsi, le but de notre recherche est de vérifier si la méthode CLIL et le Storytelling favorisent la motivation et la dévolution chez les élèves que cela soit en anglais ou/et en mathématiques. Pour se faire, nous avons réalisé une séquence contenant deux bandes dessinées en anglais avec chacune un problème mathématique à résoudre à l’intérieur. Lors de la mise en oeuvre de la séquence, l’enseignante guide les élèves grâce à des outils d’apprentissage tel que l’étayage. Notre travail a montré que la méthode CLIL et le Storytelling agissent simultanément sur la motivation et sur la dévolution des élèves. En effet, cela permet une meilleure prise en charge du savoir par les élèves et un maintien de l’intérêt. L’étayage a permis de mettre en lumière les diverses stratégies utilisées afin de pouvoir les réinvestir dans d’autres contextes et ainsi de rendre les élèves de plus en plus autonomes.

Details

Actions

Preview